Avec la rétrospective Helmut Newton Legacy, le Kunstforum célèbre le centième anniversaire du photographe berlinois (1920-2004) - retardée à cause de la couronne, mais d'autant plus complète, avec plus de 300 œuvres qui documentent l'ensemble de l'œuvre de Newton.

Newton, figure controversée qui n'a jamais cessé de fasciner et de provoquer, est surtout connu pour ses photos de femmes : puissantes, agressives, affirmées - nues ou habillées - elles interpellent le spectateur. Ses photos ont été publiées d'innombrables fois, ont circulé dans les magazines - leur caractère iconique s'est imprimé dans notre mémoire visuelle collective.

En réalité, la carrière de Newton s'est d'abord et avant tout développée à travers ses photographies de mode - qui sont au cœur de cette exposition. En 1938, étant juif, il fuit les nazis pour se rendre en Australie, où il commence à photographier la mode. Newton a ouvert la voie à son style inimitable dans le Paris des années 1960 en mettant en scène ses modèles dans des décors théâtraux criards, hors de la scène de la haute couture régie par le luxe et l'excentricité, créant ainsi une situation d'étrangeté et d'ambivalence.

Newton a commencé à photographier des nus dans les années 1980. Avec ses modèles surdimensionnés, aux contours nets, dans leur nudité presque belliqueuse, à la sexualité sûre d'elle et à l'impact énergique, Newton a sondé les limites sociales et morales, et aujourd'hui encore - ou, surtout, une fois de plus - nous met au défi de formuler à nouveau les questions qui nous préoccupent.

L'exposition présente Newton avec des photos emblématiques, mais aussi avec des œuvres qui n'ont jamais été exposées auparavant. Elles mettent donc en lumière des aspects moins connus de l'univers de Newton et orientent notre regard sur une œuvre complète qui oscille entre les polarités chargées de l'art et du commerce, reflétant l'esprit volatile des années 1960 et se poursuivant jusqu'au tournant du millénaire.

© Foto: Kunstforum